OK, ça fait plusieurs années que la mode des « flat designs » existe. J’ai rien compris à cette interface, mais j’ai compris l’origine des faits. En fait, Microsoft a simplement mis à la mode ce type de design complètement décloisonné. On ne distingue plus rien de rien.

Quand j’ai vu la nouvelle interface WordPress, ou encore Google One, toutes mes idées, toute mon inspiration est partie. C’est irresponsable de la part d’une firme qui est censée satisfaire un public varié. Ce que je vois, c’est une feuille de papier blanc à la mine blafarde, qui révèle l’éclairage néon tout autant pâlichon de mon écran LCD (celui de mon PC de marque HP ENVY, qui n’est pas de très bonne facture en plus!).

TOUTES les interfaces que j’ai vues, je m’y suis adapté. Mais celle-là, ça rend minable sur un écran d’ordinateur en tout cas. J’ai envie de revenir à la période des interfaces sophistiquées. J’ai envie de repousser les limites du « eye candy » (délice pour les yeux), comme disent les Américains. Nous avons largement dépassé les restrictions que les anciennes configurations nous ont imposé, et désormais, seul l’imaginaire peut repousser ces limites. Le bureau 3D Linux, Aéro, plein de dégradés luisants et des boutons gourmands en design. Sans pour autant tomber dans l’ornement excessif de Apple (je ne suis pas un fan d’Apple, excepté pour leurs bons vieux eMacs), le bon vieux temps du Windows Vista avec plein d’effets Aéro est loin. En effet, cette interface est largement inspirée d’Apple, à cause de la supériorité graphique dont la firme faisait usage pour vendre leurs produits. Bon, j’aime pas le gris pâle, mais ça peut plaire à d’autres.

Microsoft a tenu sa revanche sur Apple; il a voulu montrer que c’était lui qui tenait les rênes, et a décidé de changer son look pour adopter quelque chose de plus sobre. Il a sorti le nouveau Windows 8, et il a entraîné tout le monde avec lui. Vu que Windows est utilisé par 90% des internautes, il est urgent de suivre le troupeau. Les designeurs ont tenté d’adapter leur « empreinte visuelle » à celle de l’OS le plus utilisé par les internautes histoire de rentrer dans le lot, et de faire rentrer l’appareil génital de Steve Ballmer dans leur orifice buccal. Le problème, c’est que bien souvent, les designeurs ne savent pas ce qu’est un « vrai flat ». En effet, contrairement au design à la Windows 98, à la Windows XP, ou à la Vista, aucun code visuel ne peut clairement être désigné comme « flat ». Microsoft fait un usage morbide de la simplicité, et quand vous comparez leurs interfaces avec les sites Internet, c’est très varié. Cela peut aller de l’utilisation d’arrière-plans monochromes jusqu’à d’énormes boutons plats qui, lorsqu’ils sont survolés, fondent vers le blanc. Des grosses polices sans goût, c’est une interface idiote, mais vendeuse, donc on adopte. C’est fou comme on mêle à la fois sobriété et clinquant. Quand vous voyez une tuile sur Windows Phone, elle est carrée (sauf les avatars qui sont mysérieusement ronds, comme mes grands yeux écarquillés devant autant de sporadicité). Mais la police est en ClearType (paradoxe!!!). Quand vous la survolez, y’a un surlignement en blanc d’une simplicité ringardisante, et quand vous cliquez, y’a une animation de bouton « enfoncé »… What the actual f*ck. On dirait un croisement entre une interface pré-1980, voire années 1970, vu le code couleurs, et une sorte d’avant-gardisme pseudo-science fiction de l’an 3000 qui fait sourire les gamins fans de tablettes. Pft.

Ca me rappelle une fois, lorsque j’étais au MacDo (j’aime pas y manger, mais j’accompagne ma grand-mère qui apprécie leur menu salade), il y avait un gugusse plutôt maigrichon qui surfait sur sa tablette Samsung, lorsque son fils a d’un coup décidé d’y toucher. Le géniteur a tout de suite accepté. Certains diront qu’il a sûrement l’âge de s’adonner à l’analyse de quelques gadgets pour s’en servir, découvrir, etc. (déjà, si tu veux découvrir le monde de l’informatique, le schmartphone, laisse tomber). Mais genre, ce n’était pas un enfant mature, plutôt un enfant de 2 balais: il était dans une poussette. Je me demande ce qui arrivera à ce gamin s’il commence à toucher une tablette sans contrainte dès son plus jeune âge. Très très mauvais tableau en perspective… Déjà, leur cerveau n’est pas entièrement développé, et l’utilisation du smartphone peut mener à des problèmes biologiques (hyperactivité, insomnie, menant à une dépression). Le système nerveux a encore besoin de calme et de « neutralité extérieure » pour se développer à terme. Ces enfants ne sont pas « totalement incarnés », pour ainsi dire, et ce smartphone encombre le chemin de l’élévation au niveau d’adulte.

Pour en revenir à ModernUI (ou Continuum dans sa version 10), je trouve que la consommation est déplorable. Si au moins ça pouvait fonctionner sur des anciennes configurations… Mais non, ce mastodonte consomme autant qu’Aero… Pfeuh! Bill Gates, reviens à ton poste, on en a marre des tactiques de Ballmer. Il est loin le temps du Windows NT, orienté efficacité, et multi-utilisateurs. Ca se voit que chez Microsoft, on hésite entre le monde du PC et le monde du mobile, mais de là à fusionner les deux, c’est vraiment un carnage. Rien que le smartphone est une marque de la dégénérescence du marché, où on ne fait plus tellement la différence entre une console, un portable, et un ordinateur !!!! Même les décodeurs TNT et les systèmes de surveillance utilisent du Linux!

Tout est informatisé, et au détriment du savoir commun. (Vous avez déjà vu un type lambda qui s’intéresse à comment fonctionne un ordinateur? Ou qui se demande pourquoi y’a 150 toolbars sur son Internet Explorer ?)

Je pense que Microsoft veut simplement imposer une norme de l’interface. Avant, nous n’avions rien d’autre que les affichages à gaz, les écrans à cristaux liquides, … Comme sur les radio-réveils et les magnétoscopes. Il y avait aussi les titreuses analogiques, sur les camescopes, et certaines chaînes de TV. Le flat est donc le nouveau successeur des interfaces terminales et des écrans d’affichage. TF1 aussi imite ce style. Désormais, on pourra avoir des écrans LCD sur fond blanc et avec une police Segoe UI Light (rappel: c’est la police de prédilection utilisée sur les Windows Phone). On voit où va le monde hyperconnecté. La 5G arrive. On pourra bientôt appliquer cette interface à n’importe quel type appareil. En espérant que la qualité s’améliore. Un thermomètre branché sur un gros câble RJ45 ça vous tente? Un lave-linge connecté? Rassurez-vous! Tout cela existe (le thermomètre je sais pas, par contre). Et ne vous inquiétez pas si on vous demande si c’est à usage domestique, et que personne ne peut savoir si on utilisera l’appareil : il faut ouvrir un compte sur le site du vendeur pour pouvoir utiliser les fonctionnalités du lave-linge connecté. Ah! C’est-y pas beau tout ça? Et après, peut-être qu’on fera pareil sur les Teddy Bears et les Barbie de nos enfants. Comment comment? Je m’égare? Mais non, ça existe, les peluches connectées, ça fait un malheur dans l’industrie, malgré les inconvénients qui en découlent. Comme l’espionnage au niveau de l’enfant.

Et qu’est-ce que deviendra l’individu, entouré de toutes ces caméras, s’il ne connaît pas un développement serein?