Je vous préviens, cet article est purement philosophique, donc si ça vous fait chier – ce que je peux comprendre – cliquez ici, je suis sûr que vous ne le regretterez pas. Ou ici si vous aimez le dialecte Russe; vous comprendrez toutes les paroles même si vous n’êtes pas russophones (Si si, je vous l’assure) !!!

Maintenant que nous sommes entre philosophes, passons aux choses sérieuses 🙂

Les gens ont oublié les paramètres temporels. Jamais d’omelette sans casser les oeufs. Il faut préciser qu’il y a un temps pour tout. Selon Jean-Pierre Coffe lors de son passage chez Direct8 en 2008 (Je sais plus précisément quel passage, ça s’appelerait Le cri d’alarme de Jean-Pierre Coffe et de plus, il semblerait que cette vidéo soit extrêmement parodiée), ceci étant dit, le problème actuel énoncé tel : On a nié; on nie la notion de temps ! N’a jamais été aussi vrai. Avgardisme@@@gmail_com

Eh bien, qu’on le veuille ou non, on ne peut pas être plus explicatif. Jean-Pierre Coffe nous parle d’ailleurs aussi de fraises dans la même vidéo, mais ceci nous écarte du sujet. Voyez-vous, on taille la mode à des tailles de plus en plus petites… Il y a même des hauts-talons réservés aux filles de cinq ans, il semblerait. Des hauts-talons à cinq ans??? À quoi bon, à part montrer à la foule que sa petite fille est déjà une dame??? Je vais même plus loin, allez, tombons de haut: la maturité ne passe pas par la maturité sexuelle, du moins pas en premier. La maturité à acquérir en premier est la maturité cérébrale. L’enfant doit encore découvrir, car au bout d’un moment, il n’y parviendra plus. Il découvrira vos talents, et aussi vos talons, chères mères de famille; mais sans trop s’y attacher, ni se pencher dessus, et c’est le cas de le dire. C’est que les enfants, ils découvrent le monde. C’est nécessaire à leur croissance. Un type qui reste enfermé devient au pire vide, ou sauvage (au mieux). Et c’est seulement après que l’érotisme survient, voyez-vous, la période adulte, la responsabilité, la conscience sociale, blablablablabla.

Soit. Mais n’oublions pas qu’avant tout, une femme c’est une individue capable d’ascétisme, de maturité. Le port de haut-talons chez la douce et petite enfance? Je suis formellement contre. L’introduction de cette symbolique sadomaso-dominatrico-phallico-érotique (je parle de l’aiguille, qui de plus, perche la femme sur une hauteur transcendante qui lui donne un aspect dominateur et assuré, personnellement j’adore les hauts-talons xD mais j’en porte pas, car je suis un mec o_o) je disais: introduire cette notion érotique dans le contexte de l’enfance est simplement révoltant. Pourquoi considérer comme indispensable le fait d’explorer la féminité à ce si jeune âge? On a tout son temps. Ne jamais brûler les étapes. Alors, je dis en toute gentillesse aux personnes qui encouragent cette mode chez ces petites créatures :

ALLEZ VOUS EN FAIRE METTRE UNE BELLE, DOULOUREUSEMENT PROFOND, BANDE DE PLEUTRES.

Vous n’offrez qu’une occasion de montrer votre imbécilité. Voilà, c’est dit.

Et puis, point culture, tant que nous parlons de sexualité et ainsi de beauté, je vous cite un proverbe rien que pour le ‘fun’ : Le beau n’est pas que subjectif, c’est du moche revisité.

Publicités