Salut à tous! Avant-gardiste, toujours debout, comme son nom l’indique. Je vais dans cet article vous parler de ce qui pourrait faire l’objet de votre attention… Voici grossièrement la chose en question: Les battements binauraux. « c koi » me demanderont certains. Hé bien, je vais de ce pas vous répondre, histoire que votre âme de curieux soit contentée…

L’onde est le potentiel de chaque humain, nous recevons chaque jour des photons, vous connaissez? Ceux que bombardent le soleil. C’est un non-dispens à notre survie au sein de cette mystérieuse planète bleue. Mais dès lors que ça devient sonore, c’est plus que vital… C’est essentiel! Et voilà que les ondes sonores n’ont pas fini de nous épater. Le battement binaural: Qu’est-ce que c’est? Demandons d’abord à notre cher régisseur de la consultation encyclopédique du Web: Wikipédia:

Le battement binaural ou son binaural est un artéfact de traitement auditif, c’est-à-dire des sons apparents, dont la perception apparaît dans le cerveau indépendamment de stimulus physiques. Cet effet a été découvert en 1839 par Heinrich Wilhelm Dove.

Je n’ai rien compris non plus, ne vous inquiétez pas, c’est normal: C’est Wikipédia. Mais voilà qui nous éclaircirait davantage: Lire la suite, qui est:

Un battement sera perçu, comme si les deux sons se mélangeaient naturellement, en dehors du cerveau. La fréquence des tonalités doit être inférieure a environ 1 000 à 1 500 Hz, pour que le battement soit perçu. La différence entre les deux fréquences doit être faible (inférieure à 30 Hz) pour que l’effet se produise, sinon les deux tons seront entendus séparément et aucun battement ne sera perçu.

C’est immensément plus clair! En gros, ce sont deux sons projetés dans chaque oreille, et qui ont une fréquence très peu différente; la différence donne la fréquence du battement binaural, et donc son effet sur le psychisme qui interprétera alors les sons comme un battement, comme séparé, et essayera de réagir en fonction de celui-ci !!! Vous allez me demander: « Mais donc, on peut obtenir tous les états d’esprit, avec cette science? ». Je vous répondrai: Oui! Et c’est ce qui m’intéresse. On peut susciter le sommeil, la méditation, le rêve, la sensation d’être drogué à la cocaïne, l’orgasme, le bonheur, la concentration, le rêve lucide (rêver consciemment) tout, tout! Il existe quatre intervalles de fréquences:

Bêta: C’est la concentration mentale sur l’extérieur. (13 à 39 Hz)
Alpha: Pareil, mais sur l’intérieur (souvenirs). (7 à 13 Hz)
Theta: Tout ce qui est en rapport avec le rêve, lorsque votre esprit divague, même le jour. Relaxation, intuition, etc. (4 à 7 Hz)
Delta: Sommeil profond, coma, EMI (expérience de mort imminente: désincarnation), méditation profonde. Rapport direct avec les endomorphines, par exemple. Peut être utile durant un concert Live pour extasier la foule. (<4 Hz)

Il existe deux rangs méconnus, et pourtant assez utiles:

Gamma: Optimisation du psychisme. (> 30Hz)
Mu: Complètement inutile après la période infantile, c’est plutôt pour les neurones, afin d’éviter l’autisme. Je n’en parlerai pas ici. (Même rang que l’Alpha)

La fréquence doit être le plus bas possible, mais la différence doit être plausible. Les basses fréquences ont l’atout de vibrer, donc un effet de répercussion dans le corps physique, elles sont donc sin equa non à toute opération psychique par les battements binauraux-dits. Cependant, je vous mets en garde: Les battements binauraux dans la rangée Bêta, en excès, peuvent susciter des réactions secondaires: Paranoïa, anxiété, problème de sommeil. Ce sont des ondes excitantes qui peuvent affecter temporairement le psychisme. De manière plus générale, les ondes pures n’ayant aucune interruption, elles peuvent endommager l’oreille interne, tout comme tout autre musique! Quant aux autres ondes, je ne crois pas que l’abus soit néfaste. Mais comme toute chose (surtout bonne), il ne faut pas en abuser. En cas de contraction de psychose ou de schizophrénie, je vous déconseille fortement de pratiquer les ondes binaurales; elles amplifieront les effets de la maladie en question.

Reprenons, imaginons que nous prenions a comme fréquence de base pour l’écouteur gauche, n’importe laquelle, du moment qu’elle est inférieure à 1KHz (1.000 Hz). L’écouteur droit aura pour fréquence b. Suivant l’opération arithmétique:

b = a – x

x égale la fréquence binaurale voulue en fonction du rang choisi. Pour créer votre propre onde binaurale, je vous conseille de choisir AudaCity. Dans les menus: Générer > Son, entrez dans la fréquence une de votre choix. Réitérez l’opération, sauf que vous ajouterez ou soustraierez une certaine fréquence (inspirez-vous du tableau ci-dessous) afin d’obtenir le battement binaural voulu. Choisissez la durée voulue, généralement 4 minutes. Essayez d’aligner les deux bandes avec l’outil dans la barre d’outils en forme de: ◄─►. Puis sur la bande la plus haute, cliquez sur le sorte de bouton en haut, à droite de la croix. Un menu apparaît: cliquez sur: Joindre en piste stéréo. Vous avez votre battement binaural de fini! Cliquez alors sur le menu Fichier > Exporter, choisissez le nom et le format, enregistrez, patientez, vous avez alors votre propre battement binaural, à emporter sur USB, à uploader sur Youtube, etc. Mais ceci n’est qu’un exemple.
Évidemment, il y a des sous-effectifs. Autrement dit, des effets différents, selon certaines fréquences dans les rangs. J’ai trouvé ce tableau sur Youtube, je n’ai que traduit, et ne porterai aucune critique dessus; vous y croyez ou non, et tout commentaire portant là-dessus (pour ou contre) sera immédiatement supprimé sans préavis:

Theta:
•4.5 Hz – Conscience de méditation Tibétaine.
•4.9 Hz – Sommeil plus profond, relaxation.
•4.9 Hz – Introspection. Relaxation, méditation
•5 Hz – Réduit le temps de sommeil nécessaire. Theta remplace le besoin pour un sommeil étendu.
•5.35 Hz – Respiration plus paisible.
•5.5 Hz – Intuition.
•6.5 Hz – Centre de la fréquence Theta. Activate le lobe fonctal créatif.
•7.5 Hz – Inspire pour l’art. Résolution de problèmes: Plus faciles à intercepter.
•7.83 Hz – Revitalisation.
•3 – 8 Hz – Rêve lucide, relaxation, méditation. Mémoire optimisée, créativité, imagination.
•4 – 7 Hz – Méditation profonde, paix intérieure, apaise les émotions. Baisse la fatigue mentale (mais rien ne vaut dormir la nuit!).

Delta:
•0.5 Hz – Relaxation, résoud maux de tête.
•0.5 – 1.5 Hz – Douleurs artificielles: Libération d’endomorphines.
•0.9 Hz – Sensation d’euphorie (utile pour les Live)
•1 Hz – Sensation de bien-être.
•2.5 Hz – Production d’endogène
•3.4 Hz – Peut aider le sommeil réparateur.
•3.5 Hz – Sensation d’unité universelle. Regénération de l’être.
•3.9 Hz – Renouvellement personnel. Conscience intérieure.
•4.0 Hz – Libération d’enképhaline. Tue le stress et la douleur. Mémoire (palier troubles de reconnaissance).
•1 – 3 Hz – Relaxation, sommeil réparateur. Paix.

J’avoue cependant avoir écouté des battements binauraux qui devaient susciter le rêve lucide. Le lendemain, j’en ai eu un, et j’étais entièrement conscient, dedans…! C’était fabuleux. Croie qui veut, après tout.

Enfin! J’en parle, car j’ai envie de tirer profit de ces ondes afin de susciter les états d’esprit voulus dans certaines pistes. Ou comme dans les concerts Live, susciter l’euphorie grâce à l’onde Delta cadencée à 0,9 Hz chez le public, qui n’attend que ça (et en raffole). Ce serait un renouveau du monde musical que de serrer la main de celle de la méditation, et de l’électroencéphalographie. Intégrer des ondes pures, ou assembler de manière méthodique à un thème musical serait une pure folie pour certains, une inovation pour d’autres!

Cordialement,
avant-gardiste

Publicités